Journal de la LCR - Saison VIII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journal de la LCR - Saison VIII

Message par Julien le Mar 01 Sep 2009, 20:02

Mardi 1 septembre 2008. Tarascon. 22h.

Julien : "C'est maintenant à Nicolas Ouédec de faire fructifier tout ça"

Au surlendemain de la draft, le président de la Ligue des Chevaliers de la Rose nous livre en exclusivité ses premières impressions. Inédit. Vraiment exclusif.


Roses & Châteaux : Monsieur le Président, même question que la saison dernière : à la sortie de la draft, êtes-vous un homme satisfait ?

Julien : Disons que, dans l'ensemble, sans parler encore de satisfaction, oui, nous ne sommes pas mécontents de notre draft. Comme toujours, il y a forcément des choix qui ont été difficiles à faire et dont on verra à la longue s'ils ont été judicieux ou pas.

R & C : Heureux de retrouver Marouane Chamakh ?

J. : Evidemment ! Marouane fut incontestablement le meilleur joueur tarasconnais la saison dernière : il est celui qui a tiré toute l'équipe dans les moments difficiles pour faire en sorte qu'elle ne lâche pas prise. Il est précieux et j'aurais mal vécu l'idée de le voir partir, surtour pour aller dans des clubs pas forcément meilleurs que le nôtre.

R & C : C'était votre premier choix ?

J. : Honnêtement, nous étions partagés entre Marouane, le choix du coeur, et Gourcuff et Gignac que je placerais peut-être davantage - encore que ça reste à prouver - sur le plan du choix de raison. Le hasard (NDLR : la LCR a tiré la 5e position à la draft) a choisi à notre place, et, peut-être paradoxalement, nous avons été heureux après coup de ne pas avoir tiré les deux premières places : au moins, il n'y a pas eu d'arbitrage et il n'y aura pas de regrets.

R & C : Sans Chamakh, vous auriez été dépités ?

J. : Je n'irais pas jusque là. Vu leur niveau, nous aurions très bien accueilli des joueurs comme Lisandro Lopez, Michel Bastos ou Mamadou Niang. Mais avec Marouane, c'est autre chose.

R & C : Et pour le reste ?

J. : Pour le reste, dans la limite du réalisme imposé par le déroulement de la draft qui nous empêche de rêver à une équipe exceptionnelle, nous sommes assez satisfaits. Nous le sommes dans la mesure où nous avons eu quelques joueurs que nous voulions particulièrement tels que Emir Spahic, les frères Marveaux, Rod Fanni ou Sylvain Armand. Espérons qu'ils nous rendent sur le terrain la grande confiance qu'on leur accorde en dehors.

R & C : Quels ont été vos critères de recrutement ?

J. : Oh, ce n'est pas original : ils ont été à l'image que l'on cherche à renvoyer de notre club. L'essentiel à nos yeux était de recruter des joueurs sobres et combatifs, dans un savant mélange de jeunesse et d'expérience. J'estime que nous n'avons pas trop mal réussi sur le papier. C'est maintenant à Nicolas Ouédec de faire fructifier tout ça.

R & C : Le choix de prendre votre gardien qu'au 18ème et dernier tour de la draft n'était-il pas osé ?!

J. : Non, je ne pense pas. Personne, d'ailleurs ne s'est plaint à Tarascon, du recrutement de Teddy Richert. Notre stratégie était délibérée. Il y avait 20 portiers sur le marché, 14 clubs en course. Dans la mesure où il n'y a que 4-5 noms qui nous faisaient peur, nous avons estimé que le pari pouvait être tenté. Nous partons du principe que si l'équipe est solide, alors le gardien aura moins de poids à porter sur ses épaules.

R & C : Quatre joueurs (Chamakh, A.Coulibaly, André Luiz et Hadji) seulement sont restés au club. Que faut-il y voir ?

J. : Nous étions partagés entre la volonté d'assurer un minimum de continuité d'une saison à l'autre et de renouveler une grande partie d'une équipe qui, malgré un classement final honorable pour un promu, n'a pas su franchir un cap pour renverser la hiérarchie de la FFF. Le chiffre de quatre nous semble être un compromis acceptable même si, bien entendu, il est des joueurs que nous aurions voulu voir rester...

R & C : Pouvez-vous nous dire qui ?

J. : Oui, ça ne me sert à rien de le cacher. Un joueur comme Benoît Cheyrou était une valeur sûre de l'équipe et un garçon attachant. Notre brésilien Wendel, après des débuts difficiles, a également montré de belles choses en fin de saison dernière. J'espère que nous ne pâtirons pas trop de leur absence dans l'entre-jeu.
Enfin, il y a le cas Jallet : nous avons longtemps hésité mais nous n'étions pas sûr qu'il soit apte à jouer régulièrement.

R & C : C'est tout ? Aucun regret pour les autres ?

J. : A la limite, dans un autre registre, il y a bien Cyril Jeunechamp que j'aimais bien voir sous nos couleurs mais bon... Comme c'est un éternel incompris, je ne désespère pas de le voir laissé libre par son nouveau club dans quelques semaines., auquel cas nous serions réactifs pour lui offrir une place dans notre effectif ! (rires)

R & C : A la vue de votre groupe des 18, quelle est l'ambition affichée de la LCR ?

J. : Vous allez m'accuser d'user de la langue de bois et de contourner les questions mais, en toute franchise, je n'ai aucune idée de ce à quoi peut prétendre mon équipe. Nous n'avons pas encore pris la peine d'étudier les effectifs de nos concurrents. J'ai vu et entendu le jour de la draft quelques commentaires désabusés du côté de la TASP ou du PAF mais je sais leurs dirigeants assez rompus aux joutes de la FFF pour savoir rectifier le tir en cas de souci notable. Le premier nommé a d'ailleurs déjà frappé fort en recrutant Yohan Gourcuff. Preuve que rien n'est figé. La réactivité compte au moins autant que l'effectif de départ donc il serait hasardeux de vous livrer des pronostics aujourd'hui.

R & C : Pas d'ironie, de méchanceté ni de jeux de mots dans vos propos. La LCR changerait-elle de style ?

J. : Non, je ne crois pas. Pour le moment, nous sommes concentrés sur notre début de championnat dans une dizaine de jours ce qui nous pousse à rester sobres et concentrés. Mais ne vous en faîtes pas : le moment venu, nous lâcherons les chevaux !!

R & C : Merci, Monsieur le Président.
avatar
Julien
Promu
Promu

Nombre de messages : 704
Age : 33
Equipe : La Ligue des Chevaliers de la Rose
Ambition : Conquérir le monde.
Palmarès : Vainqueur du championnat 2010/2011.
Date d'inscription : 04/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de la LCR - Saison VIII

Message par bartom_34 le Mer 02 Sep 2009, 12:58

Beau coup pour le gardien en tout cas !

_________________
Saison IV : 9ème sur 14
Saison V : 1er sur 14
Saison VI : 3ème sur 14
Saison VII : 4ème sur 14
_________________
Découvrez mon blog sur la Bière !
avatar
bartom_34
Complètement dépendant
Complètement dépendant

Nombre de messages : 1509
Age : 28
Equipe : Siver Night Celleneuve Foot
Ambition : Le maintien pardii !
Palmarès : Champion de la saison V
Date d'inscription : 01/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.happybeertime.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de la LCR - Saison VIII

Message par La Looze le Mer 02 Sep 2009, 16:28

le président de la LCR a était pestiféré pendant toute la draft, une voix désagréable, certains diront que c'était pour le déconcentré

La Looze
Passe en coup de vent
Passe en coup de vent

Nombre de messages : 242
Age : 34
Equipe : Looze pour un Football Populaire (LFP)
Ambition : aucun avenir
Date d'inscription : 21/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de la LCR - Saison VIII

Message par Julien le Ven 04 Sep 2009, 20:54

Ah, t'es encore là, toi. Eh bien, regarde : j'ai trouvé un article qui pourrait t'intéresser...

-----
Vendredi 4 septembre - 23h

La LCR dénonce un scandale à la FFF

On prend les mêmes, et on recommence ! Fidèle à sa réputation d'empêcheur de tourner en rond, la LCR vient à nouveau de lever une affaire qui, dans une démocratie digne de ce nom, devrait faire vaciller l'ensemble de la Fantasy League.

C'est cette fois-ci la LFP qui se trouve dans le collimateur des dirigeants provençaux. Directement mis en cause : la looze, le co-président démissionnaire de la franchise populaire. Le président Julien lui reproche d'avoir négocié son départ dans l'opacité la plus totale, ce qui lui aurait permis de s'assurer un matelas confortable pour la suite de sa carrière. La liste de ses émoluments est jugée indécente, pour ne pas dire amorale : "A l'heure où nombre de nos concitoyens ont du mal à boucler leurs fins de mois, voilà que ce Monsieur la looze, par ailleurs salarié de la Banque populaire - je ne crois pas aux coïncidences -, se permet de se moquer ouvertement du contexte actuel et de profiter d'un système inique." L'homme fort tarasconnais entre dans les détails : "Comment expliquez-vous que, après avoir complètement déstabilisé le marché des transferts du fait de leur goût immodéré et insatiable pour la spéculation, et malgré des résultats - sportifs - de fin d'exercice médiocres, des dirigeants puissent s'octroyer de telles indemnités ?! Et que dire des avantages en nature ! Que le parachute soit doré ou bleu roi avec des liserets bleus nuits à flocage noir, le problème reste le même ! Sans compter que les liens de Monsieur la Looze avec l'entreprise Costa Croisières mériteraient d'être éclaircis."

De fait, qu'attend-on du côté de la LCR ? "Honnêtement, pas grand chose, répond sur le champ Julien. J'ai essayé de soulever une première fois le problème lors de la draft de dimanche dernier, je n'ai obtenu au mieux que des sourires condescendants. Même un emballement médiatique ne suffirait pas à faire en sorte que la question soit considérée à sa juste valeur. On connaît le légendaire courage des décideurs de la League..."

On peut se demander, dès lors, pourquoi les dirigeants du XI de la Rose s'escriment à dénoncer de tels agissements : "Nous tenons absolument à montrer que certains ne renoncent pas à faire du football un sport noble car complètement débarrassé de comportements répréhensibles d'un point de vue éthique. Plus largement, il nous semble important de lutter pour une société plus juste. Nous ne cesserons par conséquent jamais de mettre en lumière les pires bassesses ayant lieu dans l'ombre des arcanes du pouvoir. Il est de notre responsabilité de résister, surtout en temps de crise où chacun est tenté de tirer la couverture à lui." Cependant, la crise, aussi dure soit-elle, n'empêche pas Julien d'y aller de sa boutade : "J'ai vu Payet tenter des frappes ce matin à l'entraînement. Je peux vous assurer d'une chose, c'est que la reprise, c'est pas pour demain !". Effectivement, rien n'a changé sur les rives du Rhône...

Michel Tocard, L'Inhumanité.
avatar
Julien
Promu
Promu

Nombre de messages : 704
Age : 33
Equipe : La Ligue des Chevaliers de la Rose
Ambition : Conquérir le monde.
Palmarès : Vainqueur du championnat 2010/2011.
Date d'inscription : 04/08/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de la LCR - Saison VIII

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum